Au galop ! Le Prix de l’Arc de Triomphe en Osmose avec Crossroads


Le 84ème Prix de l’Arc de Triomphe – Lucien Barrière a eu lieu ce 2 Octobre, par une journée annoncée pluvieuse mais cependant suffisamment ensoleillée pour que l’Hippodrome de Longchamp se remplisse de façon inespérée en fin d’après midi. France Galop, l’organisateur de ce grand rassemblement équestre mondial n’a pu que se réjouir des turpitudes météorologiques.


France Galop, Osmose et Crossroads en casaque jaune fluo

Un Bronze en or
Un Bronze en or
La société France Galop ne cesse d’ailleurs de se réjouir, car depuis 2001 la fréquentation de l’hippodrome n’a fait que croître dans des proportions assez incroyables. De 25 000 entrées toutes confondues, le Prix de L’Arc de Triomphe est passé l’an dernier à environ 65 000 entrées. Cette année en raison des prévisions météo une légère baisse de fréquentation a été enregistrée. Mais ce fut encore un réel succès et de nouveau une prouesse logistique orchestrée par le bien nommé Yvan Hinnemann, le terrible.

Osmose, dont Yvan et Mélanie Hinnemann sont les dirigeants, a bien fait les choses ces dernières années. Cette jeune société s’est spécialisée dans la gestion des foules, la signalétique, l’étude des flux humains et des véhicules lors d’événements majeurs et souvent nationaux. Osmose totalise déjà de très sérieuses références avec des événements tels que Jonnhy et Osawa sur le Champs de Mars, Le passage à l’an 2000, Paris Plage, les 60 ans de la Libération de Paris, les Jeux de 2012 avec Paris ville candidate, les Rencontres Nations Défense aux Invalides. Des événements très médiatisés, très techniques où le sans faute est de mise.

Jockeys, chevaux et techniciens au coude à coude

55 000 entrées... et du très beau monde
55 000 entrées... et du très beau monde
Sur le terrain cela s’est concrétisé par une collaboration toujours plus étroite avec la société Crossroads, spécialisée dans la gestion des moyen humains liés au spectacle et à l’événementiel, la logistique et la régie. Se sont en effet plusieurs dizaines de techniciens, jusqu’à 150, qui ont accomplis des prouesses, durant le montage, l’exploitation et le démontage de l’événement, afin d'organiser les parkings, délimiter les zones accessibles aux centaines de bus, taxis, véhicules privés, canaliser et régir les flux aux entrées, aux sorties, surtout à cette "fameuse" sortie de Longchamp qui avait fait perdre le goût des courses à des milliers de turfistes. Avant 2001 il fallait quelques 4 à 5 heures pour vider l’hippodrome tant il était difficile, même aidé par la Préfecture, de fluidifier le départ des 25 000 téméraires acquis, mais à quel prix, à la grande messe du Cheval. A présent les sociétés Osmose, Crossroads, Sparte (pour la sécurité) s’enorgueillissent d’accomplir le travail en 1h30. Record cette année avec 30 minutes pris sur l’an passé.

Il était une fois sur Longchamp...

La technique Canal+
La technique Canal+
Pour la petite histoire, c’est à Gérard Granchamp ex-Directeur de l'Hippodrome que revient l’idée de présenter Osmose à Pierre Desban de France Galop car la venue du Pape et celle des Rolling stones sur Longchamp avait marqué les esprits. Yvan Hinnemann, déjà chargé de ces événements, y avait dressé des antennes. Le Prix de L’Arc retransmis sur la chaîne publique vers 15 heures n’attirait pas les foules et l’événement était un casse tête chinois pour les organisateurs. Le passage sur la chaîne cryptée a changé la donne. Canal+, repreneur des droits de transmission souhaite en faire un événement majeur à 17h30… L'heure de retour fatidique du week-end ! Pour cela il fallait des pros sachant se jouer des contraintes liées aux événements les plus importants, bref des pros du sifflet, de la barrière et de la rubalise… nous connaissons la suite, Osmose – Yvan Hinnemann fera une étude pour France Galop, aidé de Crossroads, l’organisateur doublera la fréquentation dès la première année de collaboration.

Une liste quantitative, non exhaustive, pour survoler l’événement :

Les 1200 véhicules de Grande Remise
Les 1200 véhicules de Grande Remise
• 270 bus venus de toute l’Europe,
• 2000 déposes taxis,
• 30 bus navette de la RATP pour convoyer quelque 15 000 personnes,
• 1200 voitures VIP et de grande remise, un record cette année,
• 8000 voitures de visiteurs agencées au centre de l’hippodrome,
• 3000 personnes environ travaillant sur le site,
• 80 agents de sécurité pour le contrôle des entrées,
• 150 techniciens de plateau pour la logistique et signalétique,
• 250 techniciens de Canal +
• 14 régisseurs,
• 55 000 entrées environ cette année,
• Des anglais, des écossais par milliers,
• Des dizaines de palette de Champagne vendues à la bouteille,
• De plus en plus de paris grâce à la démocratisation des courses,
• Des jockeys devenus des stars,
• Les plus belles parures, tenues et chapeaux au m2 pour une gente féminine à faire frissonner…

Un Ouragan, de jolies filles et des euros sur Longchamp

Une élégante tradition toujours de mise
Une élégante tradition toujours de mise
Eleodoro Echaiz Guevara, petit fils du Che, est un fin connaisseur. « Les filles sont belles, il faut venir ici quand on les aime, être là aussi pour le prestige et bien sûr gagner ! ».
Ce petit homme à l'oeil malicieux et à la voix venue d’Amérique du Sud, se sent bien dans ce monde hippique dont il est un digne représentant. Il est lui-même un heureux propriétaire de chevaux dans son pays. Le rêve, la réussite, les sensations fortes, ses amis qui l’entourent et qui avouent être des fidèles du lieu, un pronostique pour un néophyte n’y croyant pas du tout et qui s’avère être un vrai bon tuyau et enfin un Hurricane Run qui gagne le 84ème prix de l’Arc de Triomphe ! Tout concourt à la magie de l’événement, magie des rencontres faîtes durant une journée riche en couleur et en émotion, mais aussi exténuante pour la plus part de ceux qui y travaillent.

La nuit est tombée, Thierry, Doumé, Mélanie, Yvan, comme tous les techniciens et régisseurs, sont heureux d’avoir accompli une nouvelle performance pour cette version 2005 d’un des plus grands événements de l’année.
Mais il reste encore une semaine pour démonter l’ensemble du dispositif. L’année prochaine, si un Hurricane ne vient troubler celui-ci, des records sont peut être à envisager.

A visiter les coulisses du 84ème Prix de L'Arc de Triomphe... Suivez ce lien