La nécessité de produire



La nécessité de produire
Début 2000, c'est la création du département production, qui se traduit par l'embauche d'un producteur-tourneur. En fait, prudente, l'équipe dirigeante de Crossroads se limite pour l'instant à l'activité de tourneur, en attendant de s'ouvrir à la production au sens plein du terme. Cette pénétration dans un secteur nouveau permet à Crossroads de faire ses premières armes dans la production, et dans la "vente" d'artistes. Ce créneau spécifique dans l'univers du spectacle, consiste à trouver des dates pour les artistes pour les intégrer dans leurs programmes à l'occasion de leurs tournées à travers la France. Concrètement, cela consiste à organiser leur venue chez le client final, principalement des municipalités et des centres culturels, et à établir leurs contrats.

Dans un second temps, Crossroads espère s'ouvrir vers la coproduction. Pourquoi la coproduction ? Tout simplement pour limiter les risques, qui sont tout de même importants quand on fait de la production intégrale d'un événement. Or, la réussite de Crossroads est due aussi à la prudence de l'équipe dirigeante dans la gestion de son développement. A la manière des anciens Grecs dont la réputation de sagesse n'est plus à faire, les dirigeants de Crossroads savent que l'hubris, la démesure, est nuisible en toutes choses...